La F.E.K.M claque la porte de la FFKDA : Les raisons

De manière unanime, la F.E.K.M. a décidé de quitter la FFKDA en août 2011 car nous estimons qu’au niveau général, les intérêts du Krav Maga ne sont pas pris en compte comme nous le souhaitons.

Voici l’explication de Richard Douïeb :

“Soucieux de préserver le Krav-Maga dans son intégrité nous considérons que les candidats aux examens de grades doivent être évalués uniquement par des jurys ayant appris cette discipline.

Nous ne reconnaissons pas les personnes qui ont reçu des dan autrement.

Pour le futur pratiquant souhaitant apprendre le Krav-Maga une confusion importante provient d’une loi autorisant un Karateka ayant un grade (1er, 2eme, 3eme dan, etc.) à revendiquer le même en Krav-Maga ou dans n’importe quelle autre discipline associée sans aucune formation spécifique.

Certains moniteurs de Karate peu scrupuleux détournent cette loi à leur profit.

Des responsables de courants prétendant s’appeler Krav-Maga ayant reçu une formation succincte, voire pas de formation du tout ont été évalués par des jurys Karatekas sans la présence d’aucun responsable de la discipline.

Malgré plusieurs réclamations concernant ces sujets auprès des instances de la FFKDA tout au long de ces presque 6 ans passés dans cette fédération, nous n’avons constaté aucune amélioration de ces dérives et obtenu aucune réponse de la part de son dirigeant.

Les personnes intéressées par l’apprentissage du Krav-Maga prennent le risque de se rendre en toute confiance chez un enseignant qui aura un dan en Karate ou qui provient de ces courants peu ou pas initiés au Krav-Maga. Cet instructeur prétendra alors enseigner le Krav-Maga pensant qu’il connait notre discipline.

Pour éviter cette confusion et permettre à tous ceux qui le souhaitent d’avoir accès à un Krav-Maga authentique nous avons pris la décision de quitter la FFKDA dès le 15 Septembre 2011. La FEKM forte de plus de 11800 licenciés (la plus grande fédération sur le plan international) ne reconnait donc pas les quelques centaines d’adhérents qui y seront restés.”

Et la réponse à la vidéo du DTN FFKDA :

“Concernant la récente riposte du DTN FFKDA, je souhaite revenir sur certains point soulevés par lui dans la video du site ffkarate : le séminaire enseignants a été payé en partie par la FFKDA ces trois dernières années ainsi que je n’ai pas manqué de vous en informer à chacun d’entre eux. Cette petite dépense ne peut être comparée aux 300 000€ perçues par nos licences pour l’unique saison 2010-2011. A titre d’exemple notre seule association KMPR a largement payé ce séminaire par ses licences versées à la fédération de Karate.

J’ai toujours insisté et vais continuer après notre départ de la FFKDA pour que les autres écoles que la FEKM ne soient   pas mises sur le banc de touche, dès lors que nous pourrons voir que les principes du Krav-Maga sont bien compris.

A ce propos, des candidats d’autres courants qui sont venus passer un dan en Krav-Maga le 5/12/2010 n’avaient aucune idée de ce qui constitue les particularités de notre discipline. Après être partis de l’examen sans l’avoir terminé Ils  ont été rappelé très rapidement par le DTN adjoint qui leur a proposé de repasser cet examen par…..des jurys Karatekas n’ayant jamais appris le Krav-Maga.

Il faut reconnaitre cependant qu’un de nos jurys de ce 5/12/2010 n’aurait pas dû se permettre de faire cette remarque sur la méconnaissance de ces candidats. Ces derniers ont cependant été notés objectivement et en toute impartialité. Pour preuve de notre bonne foi des candidats d’autres courants que le nôtre ont régulièrement réussi leur examen en étant examinés par des jurys FEKM.

Par ailleurs une jury du brevet d’état à la même période n’aurait jamais dû déstabiliser un de nos candidats au BEES en lui disant qu’elle se demandait comment on pouvait pratiquer une discipline pareille, en parlant du Krav-Maga.  Cette dernière n’a d’ailleurs subi aucune remontrance de la FFKDA suite à son comportement.

Dominique Charre parle de moi en tant qu’éternel insatisfait. Effectivement j’aurais préféré travailler en pleine collaboration avec la FFKDA durant ses six dernières années où j’ai passé trop de temps à tenter d’éviter des dérives et à obtenir comme autant de faveurs de simples et modestes retours tels que, avoir accès aux examens dans une tenue qui ne serait pas un karategi (kimono), ou essayer d’éviter que des gens passent un grade en quelques minutes et à coup sûr, et bien entendu sans aucune volonté de vérifier leur réel niveau, pour la seule raison qu’ils proposaient d’amener quelques adhérents à la FFKDA.

J’aurais souhaité comme vous tous que le Krav-Maga soit réunifié autour d’un programme technique cohérent autour duquel tous les courants auraient pu se reconnaitre, sans passe-droits.  Je vais pouvoir désormais, comme vous, m’atteler à un travail essentiellement constructif.

Et que dire de certains militaires qui ont obtenu leurs ceintures après quelques jours de formation par……… Des jurys Karatekas ?

Bien que le passage à la FFKDA ait été important pour modifier son image aux yeux du public le  développement du Krav-Maga, qui a commencé bien avant la FFKDA ne provient pas de cette fédération.
Il est la conséquence de l’esprit génial de son fondateur et  le résultat d’un travail sérieux, effectué en amont par notre école principalement.”

Richard Douieb

 
 

Un championnat de France de Krav-Maga??

La mission de la Fédération Européenne de Krav-Maga FEKM est de promouvoir le Krav-Maga en en respectant la nature, la richesse technique et les principes spécifiques mis au point par son fondateur Imi Lichtenfeld.

Voici pourquoi la FEKM ne peut envisager sérieusement un championnat de cette discipline.

La compétition organisée dernièrement ne peut être qualifiée de Compétition de self-défense (le Krav n’est rien d’autre). Cette appellation n’aurait pas de sens à moins de laisser à chaque fois un participant sur deux blessé ou pire !
De plus 50% du Krav-Maga est constitué de combats, ce qui n’apparaît pas dans ce championnat.

L’intitulé le plus juste serait donc “Compétition de démonstrations de Krav-Maga”.
Cependant, un championnat basé sur des démonstrations dont la notation est encouragée par l’originalité des techniques irait vers un objectif très différent de ce pourquoi le Krav-Maga a été conçu, la logique et l’efficacité technique n’étant pas prioritaires. Une démonstration est basée sur un ensemble chorégraphié et donc préparé à l’avance. Quand on note une démonstration on va forcément accentuer ce qui est intéressant pour le spectacle. Ainsi, les techniques efficientes qui ne sont pas les plus spectaculaires ne peuvent que se détériorer davantage au fil des organisations futures de ces compétitions, de même que la précision des gestes et la justesse des distances qui ne sont pas prises en compte, et qui devraient être appréciées pour mettre toutes les chances du côté du pratiquant en cas de réel besoin de se défendre physiquement.

Pour donner une image, mettre sur pied une compétition de Krav-Maga avec médaille d’or, d’argent et de bronze, c’est un peu comme donner la médaille du courage pour haut fait d’arme, en temps de paix pour une démonstration de deux minutes…

Pourquoi Imi, compétiteur de haut niveau, n’a-t-il jamais mis au point de compétition de Krav-Maga ?
La réponse est que le Krav-Maga n’est pas un jeu réduit à une simple compétition sportive, même si nous pouvons féliciter l’investissement de certains compétiteurs de ce récent évènement, qui n’ont pas ménagé leur peine.

Notre école FEKM a la responsabilité de ne pas voir dériver le Krav-Maga vers autre chose que ce pourquoi il a été créé, en se dégradant pour des raisons futiles.

 

Cours de Krav MagaApprendre le krav MagaCours particuliers de Krav MAgaAlarme maisonMaison des alarmes
Scroll Up